crowdfunding

Investir par l’intermédiaire du financement participatif

Le Financement participatif (« crowdfunding ») permet de financer des projets de toute nature en collectant auprès d’institutionnels, d’entreprises ou de particuliers les apports financiers nécessaires à sa réalisation. Pour ce faire, on dénombre trois formes d’investissement : le don, le prêt ou la souscription au capital d’une société.

D’un point de vue économique et juridique, les avantages sont les suivants :

  • Possibilité de donner avec ou sans contrepartie, ou bien possibilité de prêter avec ou sans intérêts ;
  • Possibilité d’acquérir des valeurs mobilières ;
  • Financement direct d’un projet ;
  • Rendement attractif mais risqué ;
  • Investissement personnalisé, simple et réglementé ;
  • Participation à un projet de communauté.

Toutefois, il faut prendre en considération certains inconvénients :

  • Risque que le projet n’aboutisse pas ;
  • Risque de défaut et de perte en capital ;
  • Evaluation difficile des projets ;
  • Frais importants.

D’un point de vue fiscal, ce type d’investissement permet d’obtenir une réduction d’impôt en cas de don ou de souscription au capital d’une PME et est éligible à un PEA ou PEA-PME. Or, l’avantage obtenu peut potentiellement être remis en cause en cas de don avec contrepartie ou de remboursement anticipé. Il est donc nécessaire d’être vigilant.

Partager cet article :